Quel est le coût d’une banque en ligne ?

Depuis quelques années, le chiffre d’affaires des banques en ligne tend à augmenter. Et pour cause, le nombre de particuliers qui se laisser séduire par ce genre d’établissement ne cesse d’accroitre. En plus de nouvelles technologies qui apparaissent et deviennent tendance. Cette situation ne favorise pas les banques physiques. Quoi qu’il en soit, le principal argument qui a convaincu la grande majorité des clients d’une banque en ligne est le coût.

Coût des banques en ligne comparé aux banques physiques

Quand on parle de coût, la première question c’est « les banques en ligne sont-elle vraiment moins coûteuses que les banques physiques ? ». La réponse est oui, les banques en ligne proposent des prestations plus abordables que ces dernières. Et cette modicité de prestation bien prouvée. Selon les recherches, les tarifs d’un établissement physique serait de 10 % plus cher que ceux qu’une banque virtuelle. Cela prend en compte les frais de tenues de compte, les pénalités diverses et les frais d’ouverture d’un compte courant ou professionnel.

La prestation des banques en ligne n’est pas une vente à perte

La vente à perte est interdite par la loi. Mais les prestations des banques en ligne ne le sont pas. Et pour cause, si elles peuvent se permettre de tel écart de tarif c’est grâce à la virtualisation de leur prestation. Auprès de ce genre d’établissement, les frais de gestion sont minimes, voire inexistants, dans la mesure où le client en lui-même fait la gestion de ses avoirs via la plateforme. Plus besoin d’engager des frais d’impression ou de photocopie. Chaque donnée est numérisée pour faciliter leur classement et leur administration. Contacter les services clients se fait par mail ou par téléphone, ce qui optimise le temps de travail et minimise les couts de prestation.

Quels sont les frais minimums à avoir et ceux que l’on peut éluder avec une banque en ligne ?

Néanmoins, il ne faut pas s’attendre à ne payer aucun frais quand on fait appel à une banque en ligne. Pour un compte pro par exemple, il faudra tout même payer quelques euros de frais de gestion et en fonction des banques un petit frais de souscription. Et pour les découverts, des agios vous seront demandés.

Mais la carte bancaire sera gratuite. Les frais de demande d’un crédit à la consommation seront nuls. Et tous les frais d’ouverture de compte seront de 0 euro.

Coût incident de paiement banque en ligne

On aura beau dire que les banques en ligne ne sont pas chères, elles demandent tout de même certains frais pour la gestion de vos avoirs. Vous n’aurez peut-être pas à payer pour l’ouverture de votre compte. Tout dépend de l’organisme auquel vous faites appel. Mais vous devriez payer des coûts d’incident de paiement qui pourra représenter un élément décisif de votre choix de banque en ligne. Il reste à savoir à combien cela équivaut.

Le découvert fait-il partie des incidents de paiement ?

Chaque compte courant a droit à ce que l’on appelle un « découvert autorisé ». C’est une facilité de caisse, accordée sur un plafond déterminé au début du contrat. Être en découvert implique paiement de pénalités appelé « agios ». Mais tant que vous restez dans le découvert autorisé, vous ne serez victime d’incidents de paiement.

L’incident de paiement est le dépassement du découvert autorisé. Les banques en ligne rejettent donc le chèque, qui deviendra un chèque sans provision. Ce rejet de chèque vous expose à des surcouts.

Les éléments de calcul des coûts d’incident de paiement

Plusieurs choses à prendre en compte pour le calcul des coûts d’incident de paiement. Il faut comprendre que ce genre de coûts auprès des banques en ligne est assez difficile à calculer. Il ne s’agit pas d’un seul frais, mais de la combinaison de plusieurs : les frais de dépassement bancaire, les commissions bancaires de service, le frais de rejet de chèque et les commissions d’intervention.

La loi du 1er janvier 2014 régit le calcul de ces couts en fonction des cas. Aujourd’hui, il existe par exemple un plafond à ne pas dépasser pour la commission d’intervention. Il est de 8 euros par opération et 80 euros par mois. Pour les ménages modestes, il est de 4 euros par opération et de 40 euros par mois, soit près de la moitié.

Les coûts d’incident de paiement dans la pratique

Dans la pratique, le coût des incidents de paiements varie en fonction des banques.

  • La commission d’intervention fluctue entre 0 et 8 euros en moyenne auprès des établissements virtuels
  • Les frais de rejet de chèque de moins de 50 euros oscillent entre les 30 à 50 euros.
  • Les frais d’envoi de la lettre recommandée sont dans les 8 à plus d’une dizaine d’euros.

Il est alors obligatoire de trouver la meilleure banque pour profiter de la meilleure offre.

Frais de service d’une banque en ligne

Faire appel à une banque en ligne : c’est LA solution pour tout besoin financier actuellement. Plus besoin d’attendre plusieurs jours pour avoir une réponse à ses demandes de crédit, ou encore de passer par des tonnes de paperasses. Les procédures sont plus simplifiées. En plus, vous pouvez tout trouver dans leurs rayons. Cela va des comptes courants, aux crédits à la consommation. Mais attention, les frais de service sont différents en fonction des contrats que vous souhaitez avoir.

Un compte pro plus cher qu’un compte courant

Avoir un compte bancaire est une obligation de nos jours. C’est un moyen pour faciliter la gestion des avoirs et en assurer la sécurité. Que vous soyez professionnel ou un particulier, les banques en ligne peuvent vous proposer un service sur mesure. Mais attention, un compte pro est plus cher qu’un compte courant.

Les frais d’ouverture de compte son nuls dans les deux cas. Mais si un compte courant est gérer à titre gratuit par la banque en ligne, la plupart du temps, un compte pro nécessite entre 8 euros et une bonne vingtaine d’euros de frais de tenue de compte. La raison en est que les professionnels ont besoin d’un peu plus d’accompagnement dans l’administration de leur budget.

Des frais de souscription nuls pour les crédits

Pour ceux à la recherche d’un crédit à la consommation, que ce soit un prêt personnel ou un prêt affecté, les banques en ligne sont les meilleures alternatives. Et pour cause, ce type d’établissement ne met pas simplement en avant des taux d’intérêts moindres. Les frais de dossier y sont nuls.

Cela n’est pas une arnaque, et peut se comprendre facilement. Il vous suffit de quelques clics pour prétendre à une offre de crédit. Pas besoin de perdre du temps, et pas besoin d’alourdir le prix du crédit avec des frais de souscription.

Comparer les offres pour profiter d’un bon rapport qualité-prix

Mais quoi qu’il en soit, les frais de service des banques en ligne se diffèrent d’un prestataire à un autre. Il faut donc toujours pendre le temps de comparer les devis avant de signer pour une telle ou une telle au risque de payer le prix fort pour rien.

Attention cependant, mettre en concurrence les prestations des banques équivaut également à prendre en compte la qualité des services. Ne vous focalisez pas trop sur les prix, comparez plutôt en fonction de vos besoins.